L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
26 juillet 2019

CrossFit French Throwdown

Jeff Charbonneau se démarque sur la scène internationale

Le jeune athlète de CrossFit Jeff Charbonneau ne cesse de s’illustrer. Le Tremblantois rentre au bercail avec le titre de champion de sa catégorie à la compétition French Throwdown, un événement international de premier plan, qui s’est déroulé en banlieue parisienne à la fin juin.

Yves Rouleau , journaliste

Jeff Charbonneau, champion de la catégorie des 16 et 17 ans, à la compétition de CrossFit French Throwdown.
Jeff Charbonneau, champion de la catégorie des 16 et 17 ans, à la compétition de CrossFit French Throwdown.
© Photo L'information du Nord - Yves Rouleau

« Je me suis montré solide dans toutes les épreuves. Je n’ai affiché aucune faiblesse », a-t-il fait remarquer lors d’une entrevue avec L’information du Nordau centre d’entraînement de Crossfit Mont-Tremblant.

Jeff Charbonneau en est maintenant à sa quatrième année de pratique intensive de ce sport relativement nouveau qu’est le CrossFit. Athlète né ayant pratiqué un grand nombre de sports par équipe ou individuels, tout juste âgé de 18 ans (il compétitionnait dans la catégorie des 16 à 17 ans) a trouvé, dans le CrossFit, un sport à la mesure de sa puissance musculaire, de son intensité, de son désir de dépassement et de sa force de discipline, a-t-il confié.

« Depuis des mois, je m’entraîne six jours par semaine, trois heures par jour à CrossFit Laval ou ici à Mont-Tremblant », a-t-il souligné.

Ses efforts n’ont pas été vains et c’est avec une joie décuplée qu’il a conclu les neuf épreuves, en trois jours, en tête du classement, quatre points devant le Français Kevin Prisse.

Modestement, l’ancien de l’école secondaire Curé-Mercure mentionne qu’il se serait cru capable de creuser l’écart si les charges de poids avaient été plus élevées dans la catégorie 16-17 ans.

Jeff était le seul Canadien classé pour la finale de la catégorie. Les finalistes avaient mérité leur place en accumulant des points et en faisant valider les résultats par des témoins dans le cadre de sessions exigeantes dans leurs gymnases respectifs.

Résultats constants

C’est ainsi que Jeff a durement arraché son laissez-passer pour Saint-Quentin-en-Yvelines, près de Paris. Après quelques jours d’entraînement préparatoire et d’acclimatation en Belgique, le jeune Tremblantois s’est mis à la dure tâche le 28 juin en participant aux trois premières épreuves. Il a enchaîné lors des deux journées suivantes, au vélodrome et dans un stade à l'extérieur en participant à trois autres épreuves chaque jour qui faisaient appel à la force physique, à l’agilité et à l’endurance.

Il s’est montré remarquablement constant ce qui lui a permis de conclure avec la victoire. « J’étais confiant avant de commencer la compétition. Par mes résultats en qualification, je savais que je pouvais gagner. Par contre, il fallait que j’y aille d’un effort maximum à chaque épreuve », a-t-il relaté.

Son pire adversaire a sans doute été la chaleur accablante qui a sévi pendant les trois jours de la compétition. L’humidex s’est maintenu au-delà de 40 degrés. C’était néanmoins un ennemi commun à chacun des concurrents. « Je me suis assuré de boire beaucoup d’eau. Malgré toutes les précautions, j’ai vu pas mal de participants quitter les lieux en ambulance », a-t-il mentionné.

On se prépare pour Miami

Après les cérémonies qui l’ont vu monter sur la plus haute marche du podium, Jeff a finalement pu s’accorder une première semaine de congé depuis des lustres. Il en a profité pour faire du tourisme en France en compagnie de sa petite amie.

Quelques heures seulement après son retour à Mont-Tremblant, le sportif était déjà de retour à l’entraînement en plus de coacher d’autres adeptes du CrossFit.

« L’an prochain, je serai plus souvent à Mont-Tremblant puisque je suis inscrit à un programme de Science de la nature au Centre collégial. Je vais quand même aller m’entraîner régulièrement à Crossfit Laval avec mon coach Mathieu Dubreucq à qui je dois beaucoup », a-t-il indiqué.

Le jeune Tremblantois a fait connaissance avec Dubreucq à L’Alliance Sport-Études dans le cadre de ses études collégiales à Laval. « J’étais le seul athlète de CrossFit en sport-études dans tout le Québec. Pendant mes entraînements à Laval j’ai eu d’excellents partenaires comme Redggy Jupiter et Georges Koulakis ce qui m’a aidé à progresser », a-t-il dit.

Il rencontre cette même camaraderie faite de désir de dépassement lorsqu’il s’entraîne à Mont-Tremblant en compagnie de Karl Britten, Maxime Lafond ou Guillaume Larose et d’autres, a-t-il précisé.

Cet encouragement lui sera d’un précieux soutien puisqu’il va tenter, dès le mois de septembre, de se qualifier pour une autre compétition internationale d'envergure, le Wodapalooza de Miami. « Le niveau de compétition est plus relevé qu’en France. En plus, je passe dans une catégorie 16-18 ans. Il faudra me classer parmi les 15 premiers de la catégorie à l’entraînement pour me qualifier », a-t-il mentionné.

 

Galerie de photos

    SPO-throwdown jeff3.jpg
  • 1/1
Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer