L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
30 août 2019

Une 20e édition pour Vélo à notre santé

La randonnée cycliste Vélo à notre santé, qui vise à amasser des fonds pour la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, célèbre ses 20 ans en 2019. Elle se déroule, année après année, sur le parc linéaire Le P’tit Train du Nord.

Maxime Coursol

La randonnée Vélo à notre santé vise à recueillir des fonds pour acheter de l’équipement spécialisé pour l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, qui servira à l’ensemble des résidents des Laurentides.
La randonnée Vélo à notre santé vise à recueillir des fonds pour acheter de l’équipement spécialisé pour l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, qui servira à l’ensemble des résidents des Laurentides.
© Photo gracieuseté

Cette année, ce sont les dates des 7 et 8 septembre qui ont été retenues. Ainsi, le samedi à 10h30, les cyclistes partiront de la vieille gare de Mont-Laurier et parcourront 200 km en deux jours, traversant les Laurentides jusqu’à la vieille gare de Saint-Jérôme. Les participants dormiront à mi-parcours à Mont-Tremblant et se verront offrir le dimanche midi une boîte à lunch à Val-David.

Pour ceux qui trouvent ce grand défi trop colossal, d’autres parcours sont offerts. Ils ont tous lieu le dimanche 8 septembre. Deux d’entre eux sont identifiés comme des défis: il s’agit des randonnées de 107 km (départ de Labelle) et de 70 km (départ de Saint-Faustin-Lac-Carré). Deux « balades » sont aussi offertes: l’une, de 50 km, débutera à la vieille gare de Sainte-Agathe et l’autre, de 25 km, aura pour point de départ la vieille gare de Mont-Rolland (Sainte-Adèle).

Tout ce beau monde se retrouvera à la fin de la journée de dimanche à la Place de la Gare de Saint-Jérôme pour célébrer leur accomplissement. Notez qu’il y a des frais de participation et que le but est de recueillir 130 000$ pour la Fondation de l’Hôpital régional, afin d’acquérir un fluoroscope (C-Arm), un équipement de chirurgie vasculaire qui permet d’opérer de façon extrêmement précise, ce qui permet en bout de piste de réduire le temps de convalescence tout en augmentant le confort pour les gens opérés.

Selon la Fondation, une fois qu’elle a acheté un équipement pour un nouveau service, le gouvernement est engagé à continuer d’offrir ce service à la population en le remplaçant une fois sa durée de vie terminée.

Pour plus de détails, on peut visiter le site https://bit.ly/2ZrcKqh (URL raccourcie).

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer