L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
31 janvier 2020

Avec le Centre de ski de fond Mont-Tremblant

Serge Dubois reçoit un hommage pour 45 ans d’engagement passionné

L’an dernier, le Centre de ski de fond Mont-Tremblant a accueilli 35 000 skieurs, un exploit digne de mention, mais qui ne contente pas son fondateur Serge Dubois.

Yves Rouleau , journaliste

Grand sportif, homme d’affaires engagé, notamment, en faveur du développement touristique dans les Laurentides, Serge Dubois a fondé avec quelques autres passionnés, en 1976, ce qui allait devenir le Centre de ski de fond Mont-Tremblant.
Grand sportif, homme d’affaires engagé, notamment, en faveur du développement touristique dans les Laurentides, Serge Dubois a fondé avec quelques autres passionnés, en 1976, ce qui allait devenir le Centre de ski de fond Mont-Tremblant.
© Photo Jean-Marie Savard

Figure marquante du tourisme, du sport et du ski de fond en particulier à Mont-Tremblant, le fondateur du Centre, Serge Dubois, s’est vu offrir une fête surprise le samedi 18 janvier pour souligner ses 45 ans d’engagement.

Quelques heures après la fête, dans une entrevue avec L’info, le grand sportif et bâtisseur s’est montré plus déterminé que jamais à pousser le Centre vers de plus hauts sommets.

« Je vais aller jusqu’au bout. On n’est pas encore arrivé où l’on devrait se trouver. On devrait accueillir le double des 35 000 skieurs actuels », indique celui qui rêve d’un sentier d’au moins 5 kilomètres équipé de canons de fabrication de neige. Une telle installation permettrait au sentier d’ouvrir plus tôt pour l’entraînement des athlètes d’élite et pour tous les skieurs passionnés.

Les débuts

En 1976, alors que son frère Luc Dubois revenait au sein de l’entreprise familiale à l’Auberge Villa Bellevue après avoir agi comme entraîneur au sein de l’équipe canadienne de ski alpin, Serge Dubois relance l’idée d’un réseau de sentiers de ski de fond rejoignant les stations de ski de Gray Rocks et Mont-Tremblant ainsi que les principaux hôtels locaux. « Notre idée maîtresse était de diversifier l’offre de sports de plein air à pratiquer dans la région », se rappelle-t-il.

C’est ainsi qu’il a créé, avec quelques autres visionnaires, le Club de ski de fond Saint-Jovite/Mont-Tremblant. Parmi les pionniers, Serge Dubois mentionne son épouse Géraldine Simon-Dubois, Guy Paquette, directeur général pendant les 25 premières années, Peter Austin, Guy Charbonneau, Denise Molson, Noël Chauvin et Claude Ducharme.

« On y est allé sans demi-mesure, et en partant, on offrait 100 kilomètres de sentier. On les préparait avec une motoneige dotée d’une lame, un machin qu’on avait patenté », mentionne-t-il.

Le Club, devenu plus tard un organisme à but non lucratif baptisé Centre de ski de fond Mont-Tremblant, a traversé quelques remous au fil des ans. Mais Serge Dubois était toujours là pour garder le cap, disent les observateurs.

Un centre de niveau international

Un des points tournants est survenu peu après qu’Intrawest ait acquis la Station Mont Tremblant. « J’étais le directeur général de l’Office de tourisme de Mont-Tremblant. Intrawest souhaitait que le Club de ski de fond se développe en un centre de niveau international pour accueillir la clientèle touristique », se souvient Serge Dubois.

Alors qu’il avait pris un peu de recul pour se concentrer sur ses activités professionnelles, il décide de reprendre les rênes. « On a pris un tournant, en achetant une dameuse et en appliquant une tarification. On a également réduit quelque peu la longueur des sentiers pour être plus efficaces », souligne-t-il.

Quelques années plus tard, en 1998, Serge Dubois a manœuvré habilement avec des collègues pour convaincre les Frères de l’Instruction chrétienne de céder le Domaine Saint-Bernard à la communauté. Les sentiers de ski de fond ont pu y être maintenus. « C’était délicat, les Frères étaient un peu fâchés contre la communauté parce que les différentes exigences municipales leur avaient fait perdre une importante offre d’achat privée », mentionne-t-il.

Une personnalité humble

L’engagement de Serge Dubois envers le ski de fond au fil des ans est passé quelque peu sous les radars dans la communauté, du moins chez ceux qui ne sont pas des skieurs de fond assidus.

« Je n’en revenais pas lorsque M. Dubois m’a dit qu’on n’avait jamais souligné publiquement son implication avec le Centre », a relaté l’actuelle directrice générale Josée Gagnon. Cette dernière n’a pas tardé à comprendre pourquoi. « Il est très humble. Il fuit les honneurs », mentionne-t-elle à L’info. 

En fait, pour s’assurer que Serge Dubois assiste à la fête qu’elle lui faisait avec d’autres personnes de la communauté, Mme Gagnon a dû surtout insister sur l’anniversaire des 45 ans du Centre de ski de fond Mont-Tremblant.

La légende du ski de fond canadien Alex Harvey, qui par un heureux hasard était au Centre pour un engagement préalable, lui a remis un trophée commémoratif créé par un artiste.

Serge Dubois a pris la parole. Fidèle à son habitude, il a insisté sur le Centre de ski et les nombreux passionnés qui lui ont permis de voir le jour et de prospérer.

PHOTO CI-BAS: Le bâtisseur du Centre de ski de fond Mont-Tremblant Serge Dubois (au centre) accepte un trophée commémorant son engagement de 45 ans pour le sport des mains de la légende canadienne du ski de fond Alex Harvey (à gauche). À droite, un grand ami qui avait accepté d’animer la fête, Peter Duncan, lui-même ancien membre de l’équipe nationale canadienne de ski alpin.

(Photo gracieuseté – Jean Deslauriers) 

Galerie de photos

    038A-SPO-serge dubois1.JPG
  • 1/1
Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer